Mad Solution veut "promouvoir" le cinéma arabe en Europe

Par

Après ses initiatives au festival de Cannes, le Centre du cinéma arabe (CCA), créé à l'initiative de MAD Solutions, le premier studio de création panarabe dédié à la création, la promotion et la distribution de contenus arabes à destination et en provenance du Monde arabe (basé en Egypte), lance une série de festivals autour du monde, visant à promouvoir la culture et le patrimoine arabes. Le premier festival, «Mad 3araby» se tiendra à Prague du 31 octobre au 4 novembre. Il est organisé conjointement avec le Festival du film iranien. Des événements de ce type seront reproduits par la suite de manière à promouvoir le cinéma arabe, en particulier dans des pays où il est absent des écrans. Ce type d'initiative permet, selon les fondateurs, d'ouvrir de nouveaux horizons pour les cinéastes arabes. MAD Solution est le premier studio indépendant panarabe où le conseil en marketing et la création sont entièrement intégratifs pour l'industrie du film et du divertissement arabes. MAD Solution assiste chaque année à au moins 20 festivals de films (arabes et internationaux), des sommets et des ateliers, dont Cannes, Berlinale, Adff, Diff, et bien d'autres. MAD Solutions se targue d'avoir la base de données la plus complète et la plus à jour sur l'industrie cinématographique arabe, couvrant plus de
20 ans d'un riche patrimoine qui continue de croître à ce jour, malgré les défis politiques et socio-économiques. Il vise à imprimer son propre magazine en anglais (aujourd'hui en version numérique sur le site Internet du CCA) sur des nouvelles productions arabes et des festivals de cinéma autour du globe. Ce magazine est affilié, entre autres, au Festival international du film de Rotterdam, au Festival du film de Malaga, au Festival international du film du Caire et à celui de Mar Del Plata.
Par ailleurs, le CCA a lancé plusieurs initiatives visant à promouvoir la culture arabe sur les marchés internationaux: le Forum de coproduction latino-arabe, le Prix de la critique annuelle, la Personnalité du cinéma arabe de l'année et le Prix de la critique cinématographique. Le CCA est considéré par beaucoup, en Égypte et dans la région panarabe, comme une plate-forme internationale de promotion du cinéma arabe car elle lie l'industrie cinématographique arabe à ses homologues dans différentes parties du monde à travers des événements de partage d'expériences et de réseaux réguliers. Le CCA permet aussi aux cinéastes locaux, à travers son site, d'atteindre les marchés internationaux et aux représentants de l'industrie cinématographique de localiser facilement les productions arabes. Enfin, le CCA a lancé un guide du cinéma arabe en anglais, disponible sur son site officiel. Il met l'accent sur le cinéma arabe et tout ce qui s'y rapporte. Il offre une variété d'outils aux cinéastes à l'intérieur et à l'extérieur de la région arabe. Le seul hic est que Mad Solution ne favorise pas le cinéma maghrébin, ainsi on retrouve dans ses catalogues moins de films algériens et marocains qui bénéficient eux d'une meilleure assise sur le plan cinématographique international, notamment à Cannes et aux Oscars. Mad Solution n'arrive pas à imposer son projet dans le paysage audiovisuel arabe.