Première femme saoudienne à présenter le JT de la télévision d'Etat

Par

Wiam Al-Dakheel est la première femme à présenter le journal d'information principal de la soirée sur la principale chaîne de télévision nationale saoudienne: Saudi TV. Al-Dakheel a présenté les nouvelles aux côtés de Omar Al-Nashwan jeudi dernier sur la chaîne de télévision Saudia. Les Saoudiens ont largement commenté sur Twitter cette nouvelle, en célébrant son exploit et la nouvelle avancée pour les femmes saoudiennes.L'écrivain Rayan Al-Jidani a déclaré: «Sa performance était distincte en termes de concentration, de présence et d'articulation claire. Je lui souhaite plus de succès dans sa carrière dans les médias avec la chaîne nationale saoudienne.» «Le directeur de la chaîne publique saoudienne, Wael Rafeeq, a déclaré: «Aujourd'hui, nous sommes très satisfaits de ce grand développement et cette avancée de la télévision nationale.» «C'est magnifique de voir notre chaîne nationale dans cette image honorable. J'espère que ce niveau de dévouement au travail sera maintenu et que les développements continueront à être réalisés», a déclaré sur Twitter Al-Dakheel qui travaillait auparavant pour Cnbc Arabia et était stagiaire au journal Dar Al Hayat. Les femmes ont présenté les nouvelles sur d'autres chaînes saoudiennes, comme Al-Ekhbariya, pendant plusieurs années. Leur profil de plus en plus dans les médias de l'Arabie saoudite, vient au milieu des réformes sociales radicales apportées par le prince héritier Mohammed ben Salmane, y compris la levée de l'interdiction aux femmes de conduire des véhicules.
L'ouverture sociale et politique a également touché le cinéma puisqu'ils ont lancé une ouverture pour rattraper le retard sur le Qatar et les Emirats arabes unis. Les réformes de Ben Salmane sont engagées à vitesse grand V: les femmes vont pouvoir conduire, les cinémas rouvrir leurs portes. Ces mesures, adoptées dans l'urgence, répondent, explique Adel Al-Jubeir, le ministre saoudien des Affaires étrangères, à la volonté d'une population jeune, «la plus connectée du monde», de vivre dans un pays «normal». Pour MBS, il est temps d'afficher la puissance de l'Arabie saoudite.
Le 4 novembre 2017, les hommes forts du royaume sont neutralisés. Leur «libération» a déjà rapporté plus de 100 milliards de dollars à l'Etat. Le «plan McKinsey» peut entrer en application: pour l'Arabie saoudite, l'heure de la réforme a sonné.
Mohammed ben Salmane, a initié d'importantes réformes depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, qu'elles soient sociétales ou économiques, mais il mène encore un changement radical de la société rigoriste saoudienne.