Les grandes marques fuient les télévisions marocaines

Par

Décidément rien ne va plus au Maroc, sur le plan audiovisuel. Les investissements publicitaires sont en chute libre en raison notamment du départ de certaines grandes marques européennes. L'iptv, l'investissement publicitaire TV au Maroc, n'a atteint que 330,5 millions de dollars pour les sept premiers mois de 2018, affichant une baisse de 11,25% sur la même période en 2017. C'est ce qu'a annoncé le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM), dans un récent communiqué.
Ainsi, malgré la Coupe du monde, à laquelle participait la sélection marocaine, les annonceurs n'ont pas autant investi que lors du premier semestre 2017. Cela peut se justifier par le récent boycott de plusieurs grandes marques présentes au Maroc, comme Danone.
Mounir Jazouli, qui dirige le GAM, a expliqué que plusieurs annonceurs non concernés par le boycott ont réduit leurs achats médias par crainte d'un effet de contagion. En dehors de la radio où les investissements publicitaires ont augmenté de 1,5%, les autres médias ont vu les budgets publicitaires chuter.
La TV, bien qu'ayant attiré 40% des budgets publicitaires marocains, affiche une baisse de 9,9% par rapport à 2017. L'outdoor, qui vient juste après la télévision en termes d'investissements attirés (28%), affiche une baisse de 11%.
C'est un sérieux coup d'arrêt pour les ambitions de certains groupes, notamment dans la téléphonie mobile, l'agroalimentaire et les services.
Et pourtant, la ville de Casablanca accueillera les 24 et 25 octobre prochain, le salon Imageson Africa. L'évènement organisé par la société indienne Interworld, se veut «une opportunité pour présenter les nouvelles solutions technologiques, notamment les moyens de tournage, de postproduction et de diffusion», indique le média marocain Le Matin.La rencontre s'articulera en conférences, tables rondes et ateliers de formation. Elle permettra également la mise en relation d'acteurs africains et internationaux du domaine. Interworld Digital Limited qui se consacre aux activités liées aux technologies de l'information, au divertissement et aux médias électroniques est listée sur la Bombay Stock Exchange.
Au Maroc, le monde du contenu audiovisuel attire de plus en plus d'acteurs à divers niveaux de la chaîne de valeur. Ainsi, le fournisseur de VoD Iflix, s'est récemment installé dans le pays. Cette position en Afrique ne reflète rien puisque le Maroc fait face à une sérieuse concurrence des Ivoiriens sur le plan africain et les Tunisiens sur le plan francophone. Le Maroc qui était l'un des premiers pays à investir dans le domaine audiovisuel et publicitaire en Afrique se retrouve rattrapé par des petits pays comme la Tunisie ou encore l'Algérie.