Comment les chaînes étrangères ont couvert les manifestations en Algérie

Par

Comme d'habitude, à chaque événement particulier en Algérie, les télévisions étrangères braquent leurs caméras vers le pays. Cette fois avec les manifestations populaires contre le 5e mandat, il fallait avoir des images exclusives des marches en Algérie, mais faute de visas pour leurs journalistes, c'est avec des boîtes algériennes que la majorité des télévisions étrangères, et plus particulièrement les télévisions françaises, a travaillé. Ainsi, des chaînes comme TF1 et France Télévisions, qui avaient leurs correspondants en Algérie, ont maintenu leur contact avec des partenaires algériens afin de leur fournir les images des événements en Algérie. Pour de nombreux rédacteurs en chef des télévisions étrangères qui ont l'habitude de travailler sur le sujet Algérie, celui-ci est sensible à traiter. Contrairement aux années précédentes où les caméras n'étaient pas nombreuses, cette fois avec les 20 télévisions privées et les nombreuses boîtes de communication c'était la foire aux images. Donc il fallait choisir la bonne image et surtout travailler avec les agences qui savent exactement ce qu'elles veulent. En matière de couverture, on retrouve la très active France 24 qui diffuse chaque jour des images de la situation politique en Algérie. La ligne éditoriale de la chaîne est, comme à son habitude, très négative et ce qui l'intéresse ce sont les casses dans les marches, plutôt que des marches tranquilles où le peuple et les forces de sécurité étaient unies. A côté de France 24, il y a également TF1 qui tente de décrocher des sujets assez croustillants de l'opposition. Assurément, c'est Rachid Nekkaz qui fait le buzz sur les télévisions françaises et les télévisions francophones comme les télévisions suisses romandes ou encore belges. Canal+ et M6 qui ont l'habitude également de couvrir l'actualité en Algérie, sont restées déconnectées. En France, c'est France24 en arabe et en français qui ont fait le plein sur l'Algérie, ce n'est pas le cas pour Cnews et encore moins BFMTV. Dans les chaînes arabes, contre toute attente, la chaîne qatarie Al Jazeera a presque ignoré la révolution blanche de l'Algérie. Mis à part quelques petits sujets pour coller à l'actualité, Al Jazeera a presque zappé la révolution algérienne. Pas assez de sang pour attirer la chaîne de la révolution arabe. On se souvient que la chaîne qatarie a joué un rôle capital dans les différentes révolutions ou «printemps» arabes en Tunisie, en Egypte et surtout en Syrie, mais l'Algérie ne reste, pour le moment, pas assez un sujet captivant pour la télévision de Tamim. Même son de cloche sur Al Arabiya et même les télévisions tunisiennes et égyptiennes qui ont plutôt salué la sagesse et le civisme des Algériens durant les marches populaires qui ont marqué l'Algérie ces derniers temps.