La communauté internationale condamne

L'attentat ayant ciblé samedi soir le pont London Bridge à Londres faisant sept morts et des dizaines de blessés, à la veille des élections législatives, a été largement condamné par la communauté internationale, qui a exprimé sa solidarité et son soutien aux Britanniques face au terrorisme. Le président russe Vladimir Poutine a également condamné «l'attentat terroriste» de Londres en exprimant «ses profondes condoléances au peuple britannique», et s'est dit «certain qu'une réponse commune à ce qui s'est produit doit être une intensification des efforts conjoints dans la lutte contre les forces de la terreur de par le monde», selon le Kremlin. «Ce crime est choquant par sa cruauté et son cynisme», a par ailleurs affirmé M. Poutine dans un message à la Première ministre britannique Theresa May. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a, pour sa part, appelé Mme May au téléphone et l'a assurée du «soutien total» des Etats-Unis après ce «brutal attentat terroriste». De même, Justin Trudeau, Premier ministre canadien a indiqué que «les Canadiens sont unis pour exprimer leur affection et leur soutien à nos amis de Londres». Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne s'est dit suivre «avec horreur les derniers événements de Londres». De son côté la chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré que «nous sommes aujourd'hui liés au-delà de toutes les frontières par l'effroi et le deuil, mais aussi par la détermination». Le président français, Emmanuel Macron, a quant à lui souligné que «face à cette nouvelle tragédie, la France est plus que jamais aux côtés du Royaume-Uni», alors que le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni a indiqué «nous sommes unis dans notre engagement commun à combattre le terrorisme». Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est dit suivre «avec préoccupation les attaques de Londres, triste information. Notre solidarité et soutien aux autorités et au peuple britannique». Le président autrichien Alexander Van Der Bellen condamne «dans les termes les plus forts cet acte lâche». «Solidarité avec le peuple britannique». Le ministère des Affaires étrangères polonais a exprimé «la plus profonde compassion à la population et aux autorités du Royaume-Uni», alors que le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a transmis ses «condoléances et affection» à toutes les victimes et au peuple britannique.