Epidémie de grippe en Europe et en...Algérie

Par

Ravages. Dans le Vieux Continent, notamment en Angleterre et en France, l'épidémie de grippe fait rage. Les hôpitaux sont débordés. A tel point que tout le système de santé britannique est ébranlé. L'afflux massif des malades atteints de la grippe a obligé le NHS (service de santé anglais) à annoncer reporter et même annuler près de 55 000 opérations chirurgicales «non urgentes». Les patients s'accumulent dans les couloirs d'hôpitaux, les salles d'examens n'arrivent plus à contenir le flux quotidien des nouveaux malades. Le personnel de santé s'avère insuffisant pour prendre en charge les nombreux cas de syndromes grippaux. La situation est tellement critique qu'elle est devenue une affaire d'Etat. «Je reconnais que c'est difficile pour les patients qui doivent subir ces retards pour leur admission à l'hôpital. (...) Je sais que c'est dur, frustrant et je m'en excuse auprès des patients» a déclaré à la télévision Theresa May, la Première ministre britannique. En France la situation n'est guère mieux. Ce pays fait face à une épidémie de grippe hivernale (ou saisonnière) inédite depuis plus de 20 ans. Un communiqué du ministère français de la Santé fait état d'une «épidémie de grippe d'une ampleur exceptionnelle». Il y a eu une flambée de l'épidémie juste après les fêtes de fin d'année. 343.000 nouveaux cas en une seule semaine. La progression se poursuit. Les autorités s'attendent à pire avec la rentrée scolaire qui doit s'effectuer aujourd'hui. En effet, les contacts entre les élèves favorisent la circulation du virus de la grippe. Autant que les transports en commun et les espaces publics clos. L'OMS avait vu venir «le coup». Dès le 14 décembre dernier, elle a publié un communiqué dans lequel elle fait état d'études récentes qui font ressortir une hausse du taux de mortalité dû à la grippe saisonnière. Elle pousse même jusqu'à encourager la solidarité internationale. «Tous les pays, qu'ils soient riches ou pauvres, de grande ou de petite taille, doivent travailler ensemble pour maîtriser les flambées de grippe» peut-on lire dans le communiqué. L'Angleterre et plus encore la France sont à quelques heures d'avion seulement de notre pays. Il faudra donc s'attendre à un regain de l'épidémie de grippe chez nous. Plus encore que les petites alertes d'il y a quelques jours et qui ont obligé notre ministère de la Santé à réagir par communiqué mardi dernier. «Tous les cas de grippe enregistrés en Algérie sont des cas de grippe saisonnière» est-il précisé sur le communiqué. Car et devant deux cas de décès dus à la grippe, la rumeur avait vite fait de les attribuer à la grippe porcine. Exemple-type des «Fake News» que nous avalons comme des couleuvres alors qu'il s'agit de grippe saisonnière. Comme en Angleterre. Comme en France. Comme le signale l'OMS. Alors pas de diversion et consacrons-nous à la prévention comme tout le monde. Par la vaccination qui peut encore être efficace. Par la prévention comme se laver les mains et se moucher dans un mouchoir à usage unique. Il y a cinq autres gestes dits «barrières» qui sont recommandés par l'OMS. Il revient au ministère de la Santé de recourir aux moyens audiovisuels pour faire passer les messages de prévention. Et laissons tranquille le cochon qui n'existe plus en Algérie!