Le pompier Achour introuvable

Par

Hommage! Voilà dix jours que le pompier, Ahmed Achour, a été emporté par les eaux à Bouira. Hier, la direction générale de la Protection civile a fait savoir que les recherches se poursuivaient toujours et que 10 de ses collègues plongeurs ont été blessés par «des ferrailles, des pierres et autres objets tranchants retrouvés durant leurs recherches sous les eaux polluées de l'oued», a précisé la Protection civile. Pour rappel, suite à de violentes intempéries, Achour, un jeune pompier âgé de 27 ans, a été emporté par les eaux pluviales, le 24 janvier dernier, alors qu'il procédait, avec ses collègues, au curage des regards et avaloirs à la cité des 250 Logements de Bouira. Pas moins de 700 pompiers dont des renforts dépêchés de Béjaïa, Alger et Tizi Ouzou, sont engagés dans les recherches. Depuis l'avaloir en question jusqu'à l'oued d'Hous qui s'étend sur 12 kilomètres pour atteindre le barrage de Tilesdit. En parallèle, «le réseau d'assainissement de la ville a été ratissé plusieurs fois» avons-nous appris des équipes de recherches. L'opération s'avère des plus difficiles mais ses collègues ne baissent pas les bras et continuent inlassablement les recherches. Les mauvaises conditions météorologiques, la montée des eaux due aux pluies incessantes, compliquent la tâche des secours. «Malgré tous ces aléas et difficultés, nous continuerons à rechercher le corps de notre collège disparu Mohamed Achour» a fait savoir le capitaine Nassim Bernaoui, chargé de la communication à la direction générale de la Protection civile. Un élan de solidarité de la population a été constaté sur place. Des milliers de citoyens de Bouira et d'autres venus des wilayas limitrophes se sont déplacés sur le lieu de l'accident pour aider les équipes de pompiers à la recherche de leur collègue. Cet élan de solidarité s'ajoute à celui des gendarmes et des policiers qui prêtent main forte aux secouristes. L'espoir de retrouver Ahmed Achour vivant n'est plus permis. Ceci n'empêche pas de continuer sans répit les recherches pour retrouver le corps que sa famille attend pour faire son deuil. C'est l'occasion pour nous et pour tous les citoyens de ce pays de mesurer le courage de nos valeureux pompiers qui remplissent des missions périlleuses et qui n'hésitent pas à mettre en péril leur propre vie pour sauver celles des autres. Difficile de trouver les mots appropriés devant un tel drame. Alors, une minute de silence!