ZONE EURO

Merkel critiquée par son chef de la diplomatie

Le ministre allemand des Affaires étrangères a exhorté hier son pays à cesser d'être «avare» dans les discussions sur les réformes en Europe, dans une critique indirecte contre la prudence budgétaire d'Angela Merkel.»L'épargne est une vertu, mais l'avarice est un danger pour ce que nous voulons obtenir et construire, c'est-à-dire l'unité et la force de l'Europe», a déclaré Heiko Maas dans un discours prononcé à Berlin. Une flèche visant implicitement la chancelière allemande, qui renâcle à desserrer les cordons de la bourse pour des investissements en Europe, en dépit des excédents commerciaux et budgétaires allemands massifs et des appels en ce sens du président français Emmanuel Macron. Reprenant à son compte l'appel de M. Macron à une coopération entre les pays de l'Union européenne dans des domaines tels que l'économie, la finance et la sécurité - fraîchement accueilli par Mme Merkel-, Heiko Maas a jugé que Berlin devait faire preuve d'audace. «Tout cela ne peut réussir que dans une alliance radicale avec la France», a-t-il déclaré.