GHAZA

Un bateau palestinien part dénoncer le blocus israélien

Un bateau palestinien a pris la mer hier depuis le port de pêcheurs de Ghaza en direction d'un port de Chypre, afin de dénoncer le strict blocus israélien qui étouffe l'enclave depuis plus de dix ans. La bande de Ghaza, territoire coincé entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée et contrôlé par le Hamas, est sous un blocus terrestre, maritime et aérien imposé par Israël. L'Etat hébreu et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008 et observent depuis 2014 un cessez-le-feu tendu. Hier, des centaines de Ghazaouis sont venus saluer le départ du bateau qui transportait neuf passagers, dont des étudiants et quatre Palestiniens blessés par les tirs des soldats israéliens. Ces passagers «avec des besoins spécifiques sont empêchés de voyager, de recevoir des soins et de finir leurs études», a affirmé Raed Abou Dayr, coordinateur du comité d'un mouvement baptisé la «Grande marche du retour». Ils «partent pour affirmer leur droit à voyager» et «nous sommes déterminés à briser le blocus», a-t-il ajouté, précisant qu'ils recommenceraient si jamais la tentative était stoppée. Une flotte avait déjà pris la mer fin mai, puis avait dû faire demi-tour, l'un des bateaux ayant été arraisonné par l'armée israélienne avant de sortir de la limite de neuf milles nautiques (environ 16 km) fixée par Israël.