VILLAGE DE KHAN AL-AHMAR EN CISJORDANIE OCCUPÉE

Un juriste français détenu après une manifestation

Un professeur français de droit arrêté par les forces armées israéliennes lors d'une manifestation contre la démolition d'un village bédouin en Cisjordanie occupée pourrait être maintenu en détention jusqu'à demain, a indiqué hier son avocate. Après des années de bataille judiciaire, la Cour suprême israélienne a donné la semaine dernière son feu vert à la démolition de Khan al-Ahmar, village de tôle et de toile où vivent environ 200 bédouins à l'est de la ville d'El Qods, près de colonies israéliennes, en Cisjordanie occupée.
Frank Romano a été arrêté vendredi en marge d'échauffourées ayant eu lieu dans ce village entre quelques dizaines de militants pro-palestiniens et des garde-frontières israéliens. Un porte-parole de la police a alors annoncé avoir arrêté trois manifestants. «De façon tout à fait exceptionnelle, la législation militaire en vigueur en Cisjordanie a été appliquée à Frank Romano qui est accusé d'entraves à l'action de policiers et de soldats israéliens, si bien que le délai maximum pour qu'il soit présenté devant un juge est de 96 heures», a affirmé Me Gabi Lasky. «En général, c'est la loi israélienne prévoyant un délai limité à 24 heures, dans ce genre de cas impliquant des Israéliens ou des étrangers, qui est appliquée», a ajouté l'avocate.
Me Lasky va demander l'intervention d'un juge israélien pour que le sort de son client soit tranché selon la législation israélienne.
Selon B'Tselem, une ONG israélienne opposée à l'occupation israélienne dans les Territoires palestiniens, Frank Romano a entamé une grève de la faim dans le centre de détention d' El Qods où il est détenu et continuera «jusqu'à l'abandon» de la décision de raser le village bédouin. Son avocate n'a pas été en mesure de confirmer cette information. Des gouvernements européens, l'ONU et des ONG ont fait pression contre la démolition de Khan al-Ahmar en arguant que cela permettrait d'étendre les colonies israéliennes et de couper en deux la Cisjordanie, rendant encore plus compliquée l'éventuelle création d'un Etat palestinien sur ce territoire. Israël occupe depuis près de 50 ans la Cisjordanie où plusieurs communautés de bédouins sont installées à l'est d'El Qods occupée, dans un secteur où l'Etat hébreu projette d'implanter davantage de colonies, selon des ONG de défense des droits de l'homme.