Cameroun anglophone: 20 civils tués en 2 jours par l'armée

Par

Vingt civils, dont cinq étudiants et un enseignant, ont été tués mercredi et jeudi par l'armée camerounaise dans deux localités de la région du Nord-Ouest anglophone, a affirmé vendredi  une ONG. "Le jeudi 12 juillet 2018 à Batibo (Nord-Ouest), les soldats du gouvernement ont tué 15 civils, dont un enseignant et sept membres de sa famille (sa femme, trois enfants, son père, sa mère et sa belle-mère)", a écrit dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux l'ONG Centre pour les droits de l'homme et la démocratie en Afrique, dirigée par l'avocat anglophone Felix Agbor Nkongho. "Le mercredi 11 juillet 2018 à Bambili (quartier estudiantin situé à la périphérie de Bamenda, le chef-lieu de la région du Nord-Ouest), 5 étudiants de l'Université ont été abattus par des soldats du gouvernement (qui leur ont) ordonné de sortir de leur (chambre) la nuit", a ajouté l'ONG.