La Belgique doit superviser le SWIFT

Par

La Belgique qui abrite de SWIFT, faisant partie du système nerveux de la finance mondiale, doit renforcer sa supervision vu qu'il soit souvent «une cible de choix pour les cybercriminels», a indiqué le Fonds monétaire international sur son site web. Le SWIFT est un service de messagerie auquel les banques, les bourses et d’autres acteurs recourent pour transmettre des instructions de paiement international ou pour régler des échanges de titres. «SWIFT» est l’acronyme de Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, soit: la «société de télécommunication financière interbancaire mondiale «, faisant, de ce fait, partie du système nerveux de la finance mondiale. Selon le FMI, il est une cible de choix pour les cybercriminels alléchés par la perspective de mettre la main sur la monnaie électronique qui circule entre ses 11.000 membres.