En Tunisie, une guerre des clans paralyse l'Etat

Par

Un conflit opposant depuis des mois le Premier ministre tunisien Youssef Chahed à une partie de la classe politique paralyse l'Etat, entravant le travail parlementaire, l'organisation des prochaines élections et les efforts urgents nécessaires face à une profonde crise sociale. "Tout est bloqué actuellement en Tunisie, il y a une incertitude totale", explique à l'AFP le politologue Hamza Meddeb. "Le pays est totalement absorbé par les manoeuvres politiques à court terme, par les ambitions personnelles des uns et des autres au détriment de l'urgence économique, des priorités sociales et des chantiers structurels", déplore-t-il.