PRÉPARATION DE LA NOUVELLE SAISON

Plusieurs dossiers sur le bureau de la FAF

Par
image

La prochaine réunion du bureau fédéral de la FAF prévue juste après les fêtes de l'Aïd, s'annonce très importante; avec la relance de toutes les actions menant au véritable professionnalisme de notre football.

Ce qui veut dire que les férus du football national attendent donc avec curiosité de voir la véritable «relance» de la direction nationale de gestion des clubs (Dncg), dont le premier responsable n'est autre que M.Mohamed Mecherara. Bien évidemment, l'accompagnement des clubs dans leur gestion est une des missions les plus importantes de cette direction. Or, il y a une plate-forme à ne point négliger pour que la relance soit d'abord des plus crédibles et ensuite et surtout qui obligerait les responsables des clubs à appliquer réellement les lois et règlements en vigueur pour l'instauration du véritable professionnalisme dans notre football. Il y a donc lieu d'attendre également les mécanismes. Permettant la réalisation des objectifs attendus. On attendra donc les nouveaux statuts des clubs professionnels, l'établissement et surtout l'application stricte du cahier des charges, l'homologation des stades dans les véritables normes exigées.
La gestion des budgets et surtout le plafonnement des salaires sont indispensables pour une véritable relance. Et à propos de la Dncg, il est utile de noter que Mohamed Mecherara a été invité à assister à la dernière réunion du Bureau fédéral de la FAF en sa qualité de conseiller juridique du président de la fédération, Kheireddine Zetchi. La présence de Mecherara est un message clair aux clubs professionnels des Ligues 1 et 2 qui doivent faire montre de professionnalisme dans la gestion de leurs clubs respectifs. La présence de Mecherara à cette réunion, s'inscrit dans le cadre de «la restructuration des organes juridictionnels, dont la Chambre de résolution des litiges, la Commission de l'éthique et la Direction nationale de contrôle de gestion (dncg)».
Le rôle de cette direction est «l'application des cahiers des charges, mais aussi se rapprocher, accompagner et expliquer aux clubs ce que c'est un suivi financier», est-il souligné dans le communiqué du bureau fédéral. En sa qualité d'ancien président de la Ligue nationale de football et premier responsable de l'ancienne Dncg, Mecherara a fait observer que la mise en place de cette direction de contrôle «peut être salutaire pour le football professionnel car elle permet aux clubs de savoir dépenser selon leur budget». En ce sens, à compter de la prochaine saison, la FAF appliquera le cahier des charges sur le professionnalisme.
La première conséquence de cette application consiste en la mise en place de la Dncg afin d'amener les clubs à adopter une gestion claire, transparente et saine. Pour rappel, Mecherara avait quitté la FAF au temps de l'ancien président Mohamed Raouraoua en raison de l'échec du projet de mise en place de la Dncg. Aujourd'hui, le nouveau président de la FAF tient à réhabiliter cette structure et à appliquer une des dispositions du cahier des charges, à savoir appliquer sur le terrain la convention signée au début de cette année entre les clubs et la Cnas. Il s'agit en fait de moraliser le football, et d'assainir la gestion des clubs.
D'autre part et bien évidemment, les différentes commissions dont en particulier celle des arbitres, se doivent de se réorganiser surtout en matière de gestion des désignations pour combattre efficacement la tricherie et la corruption dans le sens propre du terme. Lors de la dernière réunion du BF, un plan d'action à court et à moins terme a été élaboré par la commission d'arbitrage et remis aux membres du bureau fédéral par les responsables de la CFA. Ce plan est articulé sur quatre volets: restructuration, organisation, formation et moralisation du corps arbitral.
Le projet sera discuté lors du prochain bureau fédéral. Donc la semaine prochaine. La DTN, colonne vertébrale de la FAF n'aura donc aucune circonstance atténuante cette fois-ci, car c'est elle qui doit mener la «politique» de la FAF à partir de la saison prochaine. Et pour rester sur la DTN, il est important de rappeler que lors de la dernière réunion du BF, la FAF a annoncé les trois axes de travail de celle-ci: la sélection, la formation et du développement. A cet effet, elle s'est fixée des objectifs à court et à moyen terme. A court terme, elle mettra en place les sélections nationales U17 et U20 en prévision des CAN 2019 et 2021, elle continuera la régularisation des licences FAF 1, 2 et 3 et CAF A, B et C, tout en mettant en place un organigramme pour la DTN. A moyen terme, la DTN concentrera tous ses efforts dans la formation. Elle commencera par la tranche d'âge de 7 à 10 ans en créant des écoles de développement en collaboration avec les établissements scolaires, les ligues et les clubs. La DTN s'occupera aussi de la formation des formateurs en programmant des stages permanents de recyclage et des formations spécialisées pour les gardiens de but, les préparateurs physiques, les entraîneurs individuels et les entraîneurs de Futsal. C'est donc un grand chantier qui attend la FAF et la LNF. Ce qui n'est pas une mince affaire faut-il le reconnaître.