LE CHANTIER DE CHÉRIF MELLAL ENTAMÉ

Taoussi et Bouakkez dans le viseur de la JSK

Par
image

Après le dur travail effectué pour sauver la JSK de la relégation, le président Cherif Mellal devra à présent affronter le plus difficile: remettre ce géant du football algérien et africain sur pied.

Depuis quelques années, le club phare du Djurdjura a été réduit à un géant aux pieds d'argile. A une journée de la fin du championnat, le spectre de la Ligue 2 écarté, la direction kabyle devra retrousser ses manches et mettre la main à la poche. Un grand chantier l'attend.
La JSK ne jouera plus la relégation et la saison prochaine on jouera pour les titres. C'est là le résumé des promesses du jeune président Cherif Mellal dans ses projections à moyen terme. Mais à court terme, le boss devra s'atteler à présent au nettoyage de son entourage au sein de la maison JSK. C'est aussi l'une de ses dernières promesses.
Cherif Mellal devra donc mettre de l'ordre. Un chantier moins aisé que l'on ne pense. Selon ses propos, les changements dans tous les compartiments administratifs de la SSPA/JSK et l'association interviendraient dans quelques jours seulement.
Pour mener cette tâche à bon port, Mellal a fait appel aux anciens du club mais qui, semblent-ils, ne seraient pas tous volontaires au bénévolat. C'est du moins ce qui se laisse dire sur la place tizi ouzéenne. Mais, ajoutent nos sources, Mellal compte ouvrir le capital du club afin de renflouer les caisses. Dans une déclaration faite à ce sujet, le boss des Canaris, a effectivement l'intention d'ouvrir le capital pour permettre aux investisseurs qui aiment le club de venir y prendre part. Par ailleurs, le président Mellal reste muet quant à la question sur les noms des investisseurs avec qui il est en contact.
L'autre chantier qui n'est pas aisé est la mise sur pied de l'effectif et du staff technique. Si pour Mellal, le cas Bouzidi ne se pose pas, il n'en demeure pas moins que les compartiments sont à renforcer par des joueurs de haute facture. Au sujet du premier, la direction est déjà partie à la recherche d'un autre coach. Pour Cherif Mellal, le contrat de Bouzidi est arrivé à terme et les deux parties ont respecté leurs engagements.
Youcef Bouzidi a assuré le maintien comme stipulé dans les clauses de son engagement et il s'est fait payer à l'avance. Pour le moment, des sources font savoir que Mellal aurait dans son agenda les numéros de deux entraîneurs qui seront libres la saison prochaine. Il s'agit de Rachid Taoussi qui serait partant de la barre technique du CRB et Mouez Bouakkez qui est actuellement au MCO mais qui sera libre après la fin de saison.
Au sujet des joueurs, beaucoup estiment que le club doit être doté d'un véritable avant-centre. Cette absence d'un bon finisseur a dramatiquement influé sur le rendement des joueurs durant toute la saison précédente. Pour le moment, Hammar, emprunté par l'USM Alger intéresserait Cherif Mellal qui tente, selon nos sources, de le recruter en négociant son contrat avec son équipe. Du côté de l'USMA, l'accord n'a été donné que pour un prêt pour une autre saison.
La question de céder définitivement le joueur n'est pas à l'ordre du jour chez les Algérois.