IL DEVRAIT FAIRE PLUSIEURS CONCESSIONS

JSK: Menad se rapproche de plus en plus

Par
image

Après la signature de huit nouveaux arrivants à la JSK, la campagne se poursuit avec l'arrivée en Algérie du jeune guinéen Mohamed Thiam. Agé de 21 ans, ce milieu de terrain a donné son accord de principe et devait signer hier soir.

Toujours dans sa recherche à renforcer la charnière centrale, Mellal est attendu pour des négociations avec Namani (CRB) El Mouedden avec lesquels il a un rendez-vous avant l'Aïd. Toutefois, le joueur Belmokhtar a officiellement fait faux bond en allant signer au CSC mettant en colère le président de la JSK qui a fait une offre très alléchante sans pouvoir accrocher le jeune joueur. Par ailleurs, l'information est donnée comme affirmative. La confirmation de Djamel Menad interviendrait avant le week-end, c'est-à-dire avant l'Aïd. Même si Cherif Mellal ne cite pas son nom, il promet de doter la JSK d'un entraîneur avant cette date. Aussi, le raccourci est vite fait. Menad comme coach serait le cadeau de l'Aïd de Cherif Mellal aux supporters. En fait, la venue de cet ancien joueur et enfant du club a été annoncée, depuis plusieurs jours. Nos sources sont affirmatives et assurent que Menad est entièrement d'accord sur sa venue à la JSK. Ce qui retient sa décision ce n'est pas uniquement sa présence en équipe nationale au coté de Madjer mais plusieurs facteurs. Nos interlocuteurs, connaissant Djamel Menad, sont affirmatifs sur le fait qu'il porte le club dans son coeur et peut fermer les yeux sur d'importantes conditions. D'abord, la situation technique à la JSK n'est pas encore stable pouvant toujours avoir un impact négatif sur le rendement du groupe. Des résultats négatifs, s'ils venaient à être réédités, pourraient nuire gravement à la réputation de l'entraîneur. Et, Djamel Menad est du genre, ajoutent nos sources, minutieux et tient beaucoup à son image. Dans un passé récent, malgré son amour pour la JSK, il a décliné une offre superbement alléchante de l'ancien président Mohand Cherif Hannachi. L'argument de Cherif Mellal, précisent nos interlocuteurs, s'appuie non pas sur le chéquier mais surtout sur le rôle de Menad dans la démarche de remettre le club sur la bonne voie. Puis, comme tout entraîneur qui veille sur son image, Djamel Menad hésite à s'engager pour des objectifs connus avec un effectif inconnu. Pour confirmer sa venue, quitte à passer par des procédures techniques pour le libérer de l'équipe nationale, cet homme qui jouit d'une grande estime à Tizi Ouzou, préfère connaître les joueurs qu'il aura à envoyer sur le champ de bataille. L'écart entre les ambitions de Mellal et la qualité de ses joueurs peut avoir un impact sur le rendement du coach qui sera seul à être sacrifié comme le mouton de panurge devant les supporters. Et, Menad n'est pas le genre. Cependant, ce qui donne à être optimiste, c'est bien la rencontre de deux hommes qui ont les mêmes valeurs. L'un n'hésitant pas à mettre la main à la poche par amour pour la JSK, l'autre n'insiste pas sur le volet financier de son contrat pour les mêmes raisons. C'est cet argument de coeur qui pourrait mettre les deux hommes sur la même longueur d'onde. En tout état de cause, la piste Menad est la seule qui avance concrètement. A noter enfin, que les supporters ont manifesté leur soutien au manager Karim Doudène qui fait face à des menaces lui et sa famille. Les réseaux sociaux sont le terrain privilégié des supporters pour s'exprimer sur l'actualité de leur équipe.