Les quatre règles à connaître

Joueur blessé, joueur remplacé
Et si un joueur sélectionné se blesse avant la compétition? Pas de panique: «un joueur sélectionné pour la Coupe du monde peut être remplacé, dans le cas d'une blessure sérieuse, jusqu'à 24 heures avant le coup d'envoi du premier match de l'équipe». Attention quand même, le comité médical de la FIFA doit approuver ce remplacement sur la base du sérieux de la blessure contractée par le malheureux forfait de dernière minute.

Pause fraîcheur et protocole commotion
Il fait chaud en Russie l'été: pour éviter les malaises, la FIFA autorise des pauses fraîcheur pendant les rencontres. C'est à l'arbitre de décider s'il en faut une ou non «sur une appréciation match par match», stipule la FIFA. L'arbitre de la rencontre a également pouvoir d'interrompre la rencontre «jusqu'à trois minutes» en cas de soupçon de commotion cérébrale. «L'arbitre ne peut autoriser le joueur blessé à continuer de jouer qu'avec l'autorisation du docteur de l'équipe, qui aura le mot de la fin», précise la FIFA.

En cas d'égalité de points
C'est toujours le casse-tête: si deux équipes ont le même nombre de points, comment savoir laquelle passe en huitièmes de finale? Par ordre d'importance, il faut alors regarder: la meilleur différence de buts générale; le nombre de buts marqués. Puis dans un second temps, la différence particulière de points, la différence de buts puis le plus grand nombre de buts marqués par l'une face à l'autre équipe, enfin un classement du fair-play calculé notamment sur la base des cartons jaunes et rouges reçus pendant la phase de groupes. S'il y a toujours égalité: tirage au sort.

Cartons jaunes annulés
Les cartons jaunes simples sont annulés après les quarts de finale. Ceci afin d'éviter qu'un joueur ne manque la finale pour un second avertissement en demi-finales. Car si un joueur reçoit deux cartons jaunes dans deux matchs différents, il est suspendu pour le prochain match.