FRANK DUMAS SIGNE SON CONTRAT AVEC LA JSK

Les choses sérieuses commencent

Par

Deux années pour que le coach remette les Canaris au-devant de la scène après des années passées à jouer le maintien sous le risque d'une relégation qui les a poursuivis durant. Bien que rien n'ait filtré sur le côté financier du contrat, il n'en demeure pas moins que le technicien français est payé, dit-on, plus que tous ceux qui se sont succédés à la tête de la barre technique des Canaris. Pour venir prendre une mission pareille, Dumas a certainement été convaincu par l'argument pécuniaire. Le reste des arguments ne plaident, désormais, en rien pour sa venue. Le contrat de Dumas, hormis les termes financiers non soulevés, reste le plus important de cette saison dans le championnat national. Sa mission était justement de faire reprendre à la JSK sa place sur le podium national. Il est évident aussi que la mission du coach monégasque se limite justement à remettre les Canaris sur les rails car deux ans ne suffiront pas pour préparer un groupe capable de se battre pour une place de leader. Au vu de son CV, le coach français est la personne la mieux indiquée pour cette mission difficile, mais pas impossible, si bien sûr impossible n'est pas français. D'ailleurs, dans une récente déclaration, le président Cherif Mellal affirmait qu'il veut un titre dans trois ans. Une durée qui dépasse, donc, celle du contrat de Dumas. Pour les dirigeants kabyles, les deux années seront juste consacrées à la construction d'une équipe homogène avec un effectif hétéroclite composé de joueurs nouvellement recrutés. C'est pourquoi il est évident que la direction du club kabyle a tempéré ses ardeurs en voulant juste en faire une équipe qui ne jouera au moins pas le maintien dans les deux prochaines saisons avant de passer à une autre étape. Par ailleurs, notons que Dumas est venu mardi à Tizi-Ouzou pour préparer son séjour en compagnie de son agent et des responsables de la JSK. Demain, la délégation de la JSK s'envolera pour l'Allemagne pour un stage qui s'étalera jusqu'à la fin du mois. Les Canaris seront dans la ville de Veiskirchen où ils auront à se confronter à des clubs locaux. Le 17 juillet, ils affronteront le FC Saarbrük de la 4ème division, le lendemain, ce sera face au FC Weisbach, pensionnaire de neuvième division, et le RM Hamm Benfica DI au championnat luxembourgeois et enfin, SG Lebach-Landsweiler de la 7e division allemande.