PERQUISITIONS DANS LE MILIEU DU FOOTBALL BELGE

Un agent de joueurs interpellé

image

Des perquisitions ont visé les clubs d'Anderlecht, du Standard de Liège et du FC Bruges et ont donné lieu à plusieurs interpellations dont celle d'Ivan Leko entraîneur du FC Bruges.

La police belge a mené hier matin une série de perquisitions dans le milieu du football dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraudes en lien avec des transferts, et interpellé un agent de joueurs réputé, ont rapporté les médias belges. Des perquisitions ont visé les clubs d'Anderlecht, du Standard de Liège et du FC Bruges, et ont donné lieu à plusieurs interpellations dont celle d'Ivan Leko entraîneur du FC Bruges, selon la chaîne francophone RTBF. Interrogé par l'AFP, le parquet fédéral a confirmé l'arrestation à son domicile belge de Mogi Bayat, ancien manager général du Sporting de Charleroi, présenté par les médias comme l'agent de joueurs le plus puissant de Belgique. «Il a été interpellé dans le cadre d'un dossier du parquet fédéral concernant le football», a déclaré Wenke Roggen, une porte-parole du parquet fédéral, compétent en matière de crime organisé. Selon le quotidien Flamand De Standaard, il s'agit d'une instruction en cours sur des soupçons de «fraude financière et blanchiment d'argent dans le milieu du football». L'enquête «cible principalement les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic ainsi que les différents clubs avec lesquels ils font affaire», poursuit ce journal. Selon plusieurs médias, il est aussi question de matchs truqués. Mogi Bayat, Belge d'origine iranienne, a longtemps été, du temps de l'ancienne direction d'Anderlecht remplacée fin 2017, l'agent «incontournable» de ce club, le plus titré de Belgique, a souligné de son côté le quotidien Le Soir. Herman Van Holsbeeck, ancien manager général d'Anderlecht, figure aussi parmi les interpellés, a affirmé la RTBF sur son site Internet. Dans un entretien fin 2017 avec cette chaîne, Mogi Bayat s'était présenté de manière ironique comme «le footballeur le mieux payé de Belgique». «Pour faire simple on va dire que je suis le footballeur le mieux payé de Belgique», avait-il répondu en souriant quand on lui demandait quel pourcentage il percevait sur les transferts de joueurs. Quelques heures plus tard, une soixantaine de perquisitions a été menée dans sept pays européens, dont la Belgique et la France, dans le cadre de cette enquête, a annoncé le parquet fédéral.
Au total 220 policiers ont été mobilisés en Belgique, France, Luxembourg, à Chypre, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine, et «un grand nombre de personnes» ont été interpellées, selon un communiqué du parquet fédéral. «L'enquête porte sur des fraudes liées aux transferts de joueurs et sur des matchs truqués», a-t-on précisé de même source.